INNONDATIONS 2017 - QUÉBEC
Documentation + Clinique d'urgence pour sinistrés

Comme l’ont déjà montré les inondations de 2011 en Montérégie et ailleurs au pays par le passé, les inondations du printemps 2017 peuvent avoir des conséquences graves pour toutes les habitations et les autres constructions affectées. Aux dégâts directs, comme l’altération des composantes du bâtiment, peuvent s’ajouter d’autres problèmes, comme la prolifération de moisissures. Les propriétaires touchés doivent ainsi faire des choix éclairés, appropriés et rapides. Dans ce contexte, notre équipe leur propose deux ressources pour les aider à agir avec diligence et ainsi minimiser l’aggravation des dommages :

 

clinique-urgence

CLINIQUE D’URGENCE – Nous offrons une clinique de conseils aux propriétaires qui expérimentent des sinistres complexes, qui ne bénéficient pas d’assurance ou qui ne trouvent pas de réponse à leurs questions dans la documentation offerte. Vous voulez nous adresser une demande? Elle doit être claire, détaillée et envoyée à inondations@architectes-urgence.ca. Toutes les demandes seront traitées par nos professionnels dans les meilleurs délais.

 

notre-dame-de-stanbridgeDOCUMENTS DE RÉFÉRENCE – Nous mettons aussi à la disposition des sinistrés et des professionnels du bâtiment un série de documents qui leur permettront d’agir rapidement avec des mesures reconnues par les autorités officielles et d’entreprendre les travaux qui s’imposent. Depuis les inondations de 2011 en Montérégie, notre équipe met périodiquement à jour un inventaire de la documentation existante au sujet des mesures à prendre, du point de vue immobilier, suite à des inondations. Parmi une centaine de documents techniques, voici une sélection de ressources, classées par thème, qui facilitera la vie des sinistrés. Nous indiquons en gras les ressources jugées prioritaires.

RÉINTÉGRATION DU DOMICILE :

ASSURANCES / AIDES FINANCIÈRES :

MOISISSURES / QUALITÉ DE L’AIR :

RÉNOVATION ET RECONSTRUCTION :

RESSOURCES SPÉCIALISÉES :

  • Pour des ressources techniques complémentaires sur des enjeux spécialisés, cliquez ici.