Nation haïtienne

Télécharger la documentation


L’architecture de cette page est présentement en travaux. 🙂

Au terme de ce projet, AUC est fier de constater que le développement des capacités des équipes responsables des infrastructures de la paix, justice et sécurité leur a donné la possibilité de s’investir davantage dans les projets de reconstruction en Haïti.

Reconstruction de la caserne de pompiers de Port-au-Prince et renforcement des capacités de sapeur-pompiers

Architectes de l’urgence et de la coopération est fier de poursuivre son appui à l’amélioration de la sécurité en Haïti, en s’alliant à la Ville de Québec pour amorcer le projet de reconstruction de l’unique caserne de pompiers de Port-au-Prince, un programme mis en œuvre grâce au soutien du ministère du Développement international et de la Francophonie. Le projet, ayant comme objectif de favoriser la résilience des populations vulnérables de Port-au-Prince face aux désastres, se déclinera en deux grands axes: la reconstruction du quartier général d’incendies de Port-au-Prince et le renforcement durable des capacités d’intervention des sapeur-pompiers haïtiens. AUC agit comme gestionnaire du projet qui s’inscrit dans une continuité avec le programme de renforcement des capacités en matière de construction parasismique et de prévention des risques liés aux catastrophes naturelles, réalisé de 2010 à 2013.

 Vidéo de la conférence de presse du 13 janvier 2015

955707-lors-visite-soleil-pres-trois

Renforcement des capacités locales: génie parasismique et gestion de projet  à Port-au-Prince

Grâce au financement du gouvernement du Canada, par l’entremise du Groupe de travail pour la stabilisation et la reconstruction (GTSR), AUC et Ingénieurs sans frontières Québec (ISFQ) ont offert treize semaines de formation en matière de génie parasismique, gestion de projets de construction, contrôle de la qualité des matériaux et dessin assisté par ordinateur à 31 ingénieurs et architectes travaillant pour l’État haïtien. La formation a été donnée par huit experts canadiens et haïtiens et est reconnue par l’Ordre des architectes du Québec. Ces activités de formation ont été complétées par des activités d’accompagnement de type « coaching » favorisant l’application des nouvelles compétences dans le cadre des activités des unités de travail renforcées. Pendant cette période, trois experts canadiens, un architecte et deux ingénieurs, en poste à temps plein sur le terrain ont conseillé l’équipe du GTSR à l’ambassade du Canada dans le suivi technique des projets de reconstruction financés par notre pays.

Par la même occasion, de nouveaux bureaux ont été inaugurés pour accueillir les ingénieurs du projet afin de leur offrir des lieux de travail modernes et fonctionnels. Tous les équipements de ce bureau de projets ont été fournis par AUC grâce au financement du GTSR.

Au terme de ce projet, AUC est fière de constater que le développement des capacités des équipes responsables des infrastructures de la paix, justice et sécurité leur a donné la possibilité de s’investir davantage dans les projets de reconstruction en Haïti.

IMG_3514

Apport de l’architecture au renforcement des capacités des structures régionales

AUC a été invité à participer à une mission conjointe du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et du Fonds d’équipement des Nations Unies (FENU) en avril 2010. D’une durée de trois semaines, cette mission exploratoire avait pour objectif d’analyser les capacités des structures régionales à participer à la refondation et à la reconstruction du territoire haïtien. Au terme de cette mission exploratoire, un rapport exposant quel pourrait être l’apport du domaine de l’architecture au renforcement des capacités des structures régionales a été présentée au FENU. Cette intervention s’inscrit dans l’objectif de refondation territoriale du Plan d’action pour le relèvement et le développement national d’Haïti, présenté par le gouvernement haïtien à la communauté internationale suite au séisme de janvier 2010.

Projet d’appui technique à la reconstruction des écoles à Labrousse

En compagnie de François Gérin-Lajoie, président de la Fondation FPLG, et de l’ambassadeur du Canada en Haïti, Henri-Paul Normandin, Chantal Giard, directrice générale d’AUC, était présente lors de l’inauguration des écoles, le 25 janvier 2013. Elle a pu constater, avec beaucoup d’émotion, l’ampleur des bienfaits de ce projet pour ces enfants et familles qui vivent déjà dans des conditions extrêmement difficiles, loin de tout et durement touchés par le séisme de 2010. En effet, dans la région de Labrousse, une école a été complètement détruite et cinq autres fortement endommagées, privant des milliers d’enfants d’école.

image2.jpg

Systématisation du processus de reconstruction du quartier de Carrefour Feuille à Port-au-Prince

À la fin 2012, AUC a commencé un projet en partenariat avec le Centre d’Étude et de Coopération Internationale (CECI) qui a pour but la systématisation de processus participatifs pour la reconstruction du quartier Carrefour Feuille de Port-au-Prince. Ce quartier résidentiel a un degré élevé de pauvreté, une absence de services de base et d’espaces publics pour la communauté, ainsi qu’un habitat précaire de grande densité.
Lors du tremblement de terre de janvier 2010, entre 40 et 50% des bâtiments de ce quartier de 373 916 personnes (selon le recensement de 2003) ont été détruits. AUC est persuadé du besoin de réaliser des processus participatifs pour la reconstruction durable de ce quartier. Pour cette raison, de janvier 2013 à juin 2013. AUC s’est déplacé de façon permanente à Port-au-Prince.

AUC réalise la conception d’un bâtiment qui accueillera huit familles victimes du séisme, avec l’application des méthodologies participatives qui permettra aux bénéficiaires de faire partie du processus, et à AUC de connaître les besoins réels des bénéficiaires.

Des consultations sur les technologies de construction nouvelles et traditionnelles, sur le recyclage des matériaux, sur l’étude des vents dominants et leur orientation, ainsi que sur le patrimoine haïtien sont offertes tout en gardant comme objectif de reconstruire des maisons de qualité, respectueuses de l’environnement, en cohérence avec la culture locale et adaptées aux besoins réels des bénéficiaires, à des coûts minimaux. À toutes fins pratiques, AUC contribue à créer un quartier dont le milieu de vie est grandement amélioré par la conception d’habitations dotées d’une architecture adaptée aux besoins, aux conditions environnementales et à la culture, par l’aménagement de petits espaces urbains entourant les maisons construites, par l’expansion des impasses et la construction d’escaliers pour faciliter l’accès à ces maisons, etc.

2013-1.05.20_VUE 3D version 6 01_SAUMON

Réhabilitation du site de l’Hotel Simbie Continental à vocation communautaire à Port-au-Prince

Lors d’une réunion en avril 2007, le maire de Port-au-Prince, Muscadin Jean-Yves Jason, a fait appel au maire de Montréal, Gérard Tremblay, afin de développer le site de l’ancien hôtel «Simbie Continental» au bénéfice d’une plus large population défavorisée de la ville. La Ville de Montréal a alors mandaté AUC à l’automne 2009 pour développer et mettre en oeuvre un projet. AUC a alors cherché à travailler avec les Haïtiens pour une réorganisation durable, en débutant par un travail de compréhension de leur mode de vie.

Dans la proposition, des espaces polyvalents et communautaires sont regroupés autour de la piscine existante, restaurée en bassin de récupération des eaux de pluie et rappelant ainsi l’histoire du lieu original. Dans la culture haïtienne, cette place publique représente le « lakou ». Tous les services de base de la communauté se retrouvent dans ce lakou selon l’idée qu’il joue son rôle traditionnel de transmission des valeurs et de lieu de culte populaire, comme un espace d’apprentissage et bloc sanitaire. Le projet encourage la culture de la nourriture fraîche, riche et cultivée à même le site, contribuant à améliorer la santé nutritionnelle des résidents en plus de développer, grâce à diverses techniques d’agriculture urbaine et à la création d’une place du marché, une économie populaire locale et unique.

De plus, AUC propose un modèle coopératif visant à mettre en application les valeurs morales et à favoriser la responsabilité individuelle, la démocratie, l’égalité, l’équité, la solidarité et l’entraide entre les individus au sein d’une collectivité.

Par ailleurs, l’approche bioclimatique permet d’intégrer au projet les caractéristiques spécifiques sur le microclimat du site et le climat régional et considère leurs effets sur la conception des édifices et infrastructures.

Ainsi, le projet permet de reloger plus de 1600 personnes. Chaque unité d’habitation est organisée en fonction d’une famille de cinq personnes. Les unités sont érigées selon le principe de blocs modulaires imbriquables. Elles sont regroupées en îlots autour d’une cour intérieure, un petit lakou, sur une hauteur variant de 3 à 5 étages. L’unité d’habitation est composée de deux modules de 3 x 6 mètres totalisant une superficie habitable de 36m². Un module comprend les espaces de vie et l’autre le dortoir.

Orphelinat « Espoir d’enfants » à Croix-des-Bouquets

Immédiatement après le tremblement de terre de janvier 2010, AUC a envoyé l’ingénieur André Bergeron inspecter la structure du bâtiment de l’orphelinat à la demande de M. Étienne Bruny. Le bâtiment existant étant trop affecté par le séisme, il a été décidé de mettre de l’avant un projet de construction de nouveaux immeubles pour accueillir les orphelins. AUC a demandé à un de ses membres corporatifs, soit le cabinet Provencher Roy, de concevoir les plans de ces nouveaux immeubles. Alain Compéra, un des associés, a accepté avec enthousiasme ce mandat à titre de bénévole et s’est empressé de concevoir les plans de ce nouveau complexe qui sera situé à Croix-des-Bouquets à quelques kilomètres du site actuel. Les firmes d’ingénierie CIMA+ et Groupe SMI se joignent à l’équipe à l’été 2010. Au cours de l’année 2010, Bernard McNamara, président fondateur d’AUC, a coordonné le travail des professionnels et les plans étaient complétés à la fin de l’année. La réalisation du chantier sera confiée à une firme de construction, à l’été 2011, par la Fondation de Mme Jacqueline Lessard.

En 2012, AUC a poursuivi son engagement envers les orphelins et enfants démunis haïtiens. De l’aide d’urgence en situation de crise à des projets spécifiques, nos interventions ont permis que ces enfants soient mieux nourris et vivent dans des conditions plus sécuritaires et dignes. De plus, grâce à un partenariat avec la Fondation «Help for Orphans», AUC a permis l’installation de poulaillers, remplis d’une soixantaine de poules qui génèrent deux oeufs par semaine, par enfant, leur assurant un apport minimal de protéines hebdomadaires. L’apprentissage de l’élevage de volailles pour les enfants et les travailleurs de l’orphelinat est un premier pas vers l’autonomie. Plusieurs projets dans ce sens sont en développement et touchent l’agriculture durable.

Un projet d’aménagement d’une maison a été amorcé, afin de faciliter l’entraide internationale. Chaque volontaire apportera son expertise, et contribuera au financement de l’orphelinat dans une démarche d’échange de savoirs, de ressources et de coeur!

DSC_0495