KITCISAKIK

UNE COMMUNAUTÉ MOBILISÉE

30 HABITATIONS RÉNOVÉES

14 OUVRIERS FORMÉS 

DES SAVOIR-FAIRE PRÉSERVÉS

& UN AVENIR REDESSINÉ.

 

LA VOILÀ, L'ARCHITECTURE SOCIALE.

 

GG_Medal_logo

Communauté algonquine hors-réserve, Kitcisakik évolue dans un parc d’habitations qui freine le développement du plein potentiel de ses 500 membres. Au manque d’espace, à l’absence d’eau courante et d’électricité et à la forte dépendance aux coûteuses énergies fossiles s’ajoutent notamment des déficiences dans l’isolation et l’étanchéité des habitations.

De 2008 à 2015, nous avons œuvré aux côtés de la communauté et de l’architecte Guillaume Lévesque en misant sur un processus d’intervention conjuguant l’apprentissage au renforcement des capacités et connaissances locales, la référence aux traditions ainsi que l’utilisation de matériaux propres à l’identité anicinape. Ce travail salué par la réception de la médaille du Gouverneur Général en architecture en 2012 ainsi que du Prix Action de l’Ordre des Architectes du Québec, en 2011.

 

RÉSOUDRE LA CRISE DU LOGEMENT DES PREMIÈRES NATIONS DU CANADA

Par la compréhension des enjeux, l’appréciation des potentiels, la mobilisation des ressources.

Lors de sa visite de 2013 au Canada, le Rapporteur spécial des Nations Unies pour les droits des peuples autochtones, James Anaya, a documenté le cercle vicieux dans lequel évoluent nombre d’Autochtones, victimes d’une pénurie de logements, de la surpopulation chronique et du manque de salubrité qui s’ensuivent souvent et qui entraînent des conséquences sur l’éducation, la santé, la sécurité et l’emploi des jeunes, dont la vie est par conséquent hypothéquée¹.

Chez AUC, nous considérons qu’il est indispensable, dans le cadre du développement durable global du pays, que soient résolus les problèmes liés au logement dans les communautés des Premières Nations.

¹ UN, Report of the Special Rapporteur on the rights of Indigenous Peoples, James Anaya- The situation of indigenous peoples in Canada, 4 July 2014, A/HRC/27/52/Add.2, online : http://unsr.jamesanaya.org/docs/countries/2014-report-canada-a-hrc-27-52-add-2-en.pdf.

RENFORCER LES CAPACITÉS LOCALES


Le partenariat établi entre AUC et Kitcisakik a visé la prise en charge du projet par les membres de la communauté, ainsi que l’autonomie et l’autosuffisance des familles, en assurant un renforcement durable des capacités. 

L’augmentation de la résilience compte parmi les principaux objectifs d’AUC, tout comme l’enrichissement des relations entre Autochtones et non-autochtones par le biais d’un partage de connaissances et d’expériences humaines reposant sur la solidarité, l’engagement sur la voie du changement, et l’humour.

DERNIÈRES NOUVELLES

SEPTEMBRE 2015 | Les 14 ouvriers formés reçoivent leurs cartes de compétences CCQ leur permettant d’exercer officiellement comme charpentiers-menuisiers.

UN PROJET RASSEMBLEUR


Le processus de co-création intégré mis en œuvre a rallié de nombreux partenaires privés et publics, ainsi qu’une centaine de bénévoles. Ce réseau ainsi généré par le projet de rénovation a contribué à briser l’isolement, à valoriser les compétences traditionnelles et à accroître la fierté des familles de Kitcisakik.  

L’insertion socio-professionnelle de plusieurs membres de la communauté par le biais du développement de formations en charpenterie menuiserie, intégrées à la pratique et spécifiquement adaptées aux besoins de la communauté, représente également un objectif que seule une équipe rassemblée peut atteindre.

OBJECTIFS
  • Éviter les problèmes respiratoires
  • Diminuer la consommation de bois, de gaz, les moisissures et l’air vicié
  • Assurer une meilleure ventilation
  • Améliorer l’isolation et l’étanchéité des maisons
  • Bâtir des maisons pouvant accueillir de grandes familles
  • Créer des emplois
  • Favoriser l’autonomie et la résilience
  • Encourager le partage et le transfert de connaissances.
RÉSULTATS
  • Installation d’un moulin à scie & autosuffisance en bois de construction
  • Apprentissage de l’auto-construction dans la communauté
  • 30 maisons rénovées & initiatives de rénovations à l’extérieur du programme
  • 90 enfants et adultes bénéficient de maisons saines
  • Collaboration interculturelle unique avec plus de 100 bénévoles impliqués
  • Dons de plus de 650 000 $ en matériaux
  • 16 ouvriers formés

 

VALORISATION

De la confiance des individus, des échanges Autochtones / Allochtones.

DÉVELOPPEMENT

D’horizons professionnels, de l’entraide, des savoir-faire traditionnels.

RÉSILIENCE

Par l’autonomie, le sentiment d’appartenance, le combat contre les préjugés.

« C’est la première fois que les Allochtones ont pris le temps de venir nous aider. À travers ça, on a développé des amitiés. Avant, j’étais craintif; la construction, je ne savais pas comment ça fonctionnait. Maintenant, je me sens plus confiant, je n’ai pas peur de prendre les devants. J’ai senti une grande fierté d’avoir terminé la formation. Maintenant, ce qui me reste à faire, c’est voler de mes propres ailes. »

Tciky Penosway, Nouveau leader charpentier-menuisier
CONSTRUIRE
les ponts nécessaires à une société plus inclusive
Projet complété