MISSION NÉPAL
Apporter une solution de construction parasismique, culturellement adaptée

Le nouveau centre communautaire parasismique de Chhulemu est terminé. Fruit de trois missions, du travail de plusieurs personnes envoyées sur place et d’une collaboration exemplaire avec Les Karavaniers, partenaire principal du projet, le nouveau bâtiment parasismique a été complété en décembre 2017. En plus de donner à la communauté locale un espace multifonctionnel et culturellement approprié, le bâtiment a permis d’initier ses habitants à de nouveaux principes de construction parasismique. Merci à nos cinq professionnels envoyés sur place : Maude Ledoux, Alain Lacroix, Luc Guérin, Jean-René Corbeil et Bernard Mailhot qui ont séjourné à Chhulemu.

Le tout s’est fait suite aux 2 séismes du printemps 2015, après lesquels notre équipe a rapidement entrepris la conception d’un programme pouvant permettre la construction ou reconstruction de milieux de vie sains et sécurisants, tout en favorisant le renforcement des initiatives et savoir-faire locaux. Quelques mois plus tard et après deux missions en juin et de septembre à novembre 2015, notre projet s’est établit dans la région du Solukhumbu, bien connue de nos partenaires les Karavaniers et la Fondation Babu Chiri Sherpa, à 125 km à l’est de la capitale Kathmandu. C’est dans un village de cette région, Chhulemu, que notre première et principale intervention architecturale a été complétée. 

10 villages visités
Objectifs : comprendre les dynamiques d’intervention en zone isolée, analyser les défis et besoins locaux auxquels l’architecture peut répondre, et effectuer des relevés techniques afin d’avoir toutes les clés en mains pour mettre un projet sur pieds.

Observations techniques

10 écoles et 3 centres communautaires ont été évalués. Sur l’ensemble des bâtiments, les dommages sont importants : les parties supérieures des murs se sont effondrés, le remblayage des murs extérieurs cause des problèmes d’humidité et de moisissure, certains murs en pierre n’ont pas de liant structurel ce qui cause un effritement progressif, les crépis s’écaillent et le mauvais drainage des sites fragilisent d’autant plus la solidité des édifices.

Villages visités : Yapel, Akang, Chhaga, Nunthala, Deku, Hewa, Taksindu, Ringmu, Phuleli et enfin Chhulemu. 

Consultations publiques

Dans chaque village visité, nous avons rencontré la population.  Les communautés s’organisent sous divers groupes ayant toujours eu un rôle spécifique dans les choix de développement – ce sont eux les mieux placés pour concevoir des solutions bénéfiques à l’ensemble. Nous avons ainsi pu constater une forte mobilisation de ces groupes communautaires suite aux séismes et une volonté marquée pour des bâtiments communs dans lesquels la population pourra se rassembler en sécurité et assurer le déroulement d’activités ayant normalement lieu dans les maisons, désormais jugées trop dangereuses par les habitants.

Projet pilote

Au retour de l’équipe, AUC et Karavaniers se sont entendus sur un projet pilote à Chhulemu. Ce village a été priorisé car il ne reçoit pas autant d’aide financière que les autres villages alors que 33% de ses habitations ont été gravement endommagées. Qui plus est, la communauté fait preuve d’une participation active dans le développement du projet (recherche de fonds, acquisition d’un terrain). Le projet retenu – la construction d’un centre communautaire, servira de chantier-école privilégiant l’utilisation de matériaux locaux et l’application de techniques de construction parasismiques, facilement reproductibles par les habitants pour la réhabilitation de leurs propres habitations.

Un centre communautaire comme chantier-école dans le village de Chhulemu
Objectif ultime : les membres de la communauté intègrent des techniques de construction durables pour leurs propres habitations

Le nouveau centre communautaire parasismique de Chhulemu est un lieu de rassemblement en cas de nouvelle catastrophe, mais également un lieu culturel accueillant les cérémonies et événements qui avaient habituellement lieu dans les maisons, qui pour la plupart sont devenues trop petites en étant reconstruites sur un étage seulement. Le lieu sert enfin d’espace transitoire pour l’école du village, présentement située sur un terrain à risque, et qui pourra être déplacée dans le cadre d’une phase ultérieure.

Objectifs : 

  • Assurer un espace d’hébergement sécuritaire,
  • Héberger la bibliothèque de l’école du village et différentes activités communautaires,
  • Promouvoir des techniques constructives accessibles au sein du village,
  • Impliquer la population dans la construction.
Progression du projet : 100 %
SUPPORTEZ-NOUS DANS CE PROJET!
Chaque don nous permet de bonifier le projet avec la communauté de Chhulemu, afin qu'elle tire un maximum de bénéfices, tant au niveau de la construction que dans le renforcement des capacités de ses membres. Nous aider à financer ce projet, c'est participer concrètement à une initiative novatrice en matière de développement durable, et nous aider à bâtir une nouvelle idée de la coopération internationale.

Faire un don maintenant par CanadaHelps.org!

Une initiative propulsée par