Nouvelles

Mission au Rwanda : l’architecture au service de la santé maternelle

« Vous n’imaginez pas l’enthousiasme et l’accueil sur place. C’était incroyable ! Toute la communauté est mobilise pour la construction de ce centre médical. » – Diane Thode

Notre architecte et coordonnatrice de projets, Diane Thode, revient de 2 semaines au Rwanda. Une expérience professionnelle intense, riche en découvertes et en émotions. L’objectif de sa mission? Préparer la conception d’un centre de santé, en validant le projet auprès de toutes les parties prenantes.

Une collaboration fructueuse

Kunturo, village de l’ouest du Rwanda, se trouve dans une zone éloignée des infrastructures médicales existantes dans le district. Les drames résultant de cette situation sont à l’origine de la mobilisation de la communauté en vue d’obtenir ce centre de santé. Pour rendre le projet possible, Architecture sans frontières Québec (ASF Québec) et le Programme de coopération internationale de l’ÉTS (PRÉCI) travailleront en partenariat. Après un premier centre médical complété à Madagascar en 2017, il s’agira de la deuxième infrastructure médicale qu’ils réaliseront conjointement en Afrique.

Cette mission au Rwanda a été précédée en avril par une étude de contexte et une charrette de conception regroupant ASF Québec et le PRECI. Des facteurs aussi divers que les risques sismiques, les glissements de terrain, la disponibilité en matériaux, l’accessibilité en eau et les normes locales de constructions ont été ainsi pris en compte pour convevoir un bâtiment pleinement adapté.

La collaboration de tous les acteurs locaux est indispensable à la réussite d’un tel projet. IDA Rwanda, organisation de charité rwandaise, représente la communauté bénéficiaire et a été son porte-voix jusqu’au Québec. Active Social Architecture, firme locale partenaire, et l’école d’Architecture de l’Université du Rwanda ont aussi appuyer la démarche. Grâce à eux, 3 jeunes architectes bénévoles ont assisté Diane à titre d’interprète et pour les relevés de terrain. Ainsi nous disposons au Rwanda de relais essentiels à la réalisation du projet.

Un projet en symbiose avec les besoins et la culture locale

Dès le 3eme jour, une rencontre sur l’emplacement même du futur centre de santé a été organisée à Kunturo. Dans un paysage superbe, entouré de collines verdoyantes s’étendant à perte de vue, la population des alentours a été convoquée à une consultation publique, pour s’exprimer librement sur les choix de conception et de décoration du bâtiment. Cette démarche fait d’ailleurs partie de la coutume démocratique participative rwandaise. Rappelons que ce projet émane d’une demande de la population et que la route desservant ce centre sera réalisée grâce l’umuganda : travail communautaire. Lors de cette consultation, une demande importante a en outre été formulée : concevoir un centre ouvert 24h et intégrant un service de maternité complet. Il s’agit dans cette région rurale du défi le plus préoccupant aux yeux de la communauté. Le bâtiment comprendra à cet effet des espaces pour accommoder les femmes à tous les stades de l’accouchement.

Quant à la construction, elle s’appuiera sur des techniques éprouvées localement et maîtrisées par les ouvriers. Des œuvres d’art publiques décoreront également le centre. Les villageois ont voté pour des motifs traditionnels de style imigongo, pour ornementer le bloc principal, et pour une fresque d’un artiste local sur le bloc dédié à la maternité. Diane a pu constater lors de sa visite, que sa présence a véritablement marqué pour la population le coup d’envoi du projet.

Prochaine étapes

Toutes les données et les demandes de la communauté collectées lors de la mission à Kunturo font actuellement l’objet d’un travail d’analyse et serviront de référence pour l’élaboration des plans. Le bâtiment abritera un bloc principal, une salle d’opération, une pharmacie, une salle de consultation, un laboratoire et une salle d’attente. Un bloc additionnel, dédié à la maternité, sera ajouté à l’ensemble et adapté pour un service d’accueil de nuit. Une fois la conception terminée, les 6 étudiants en ingénierie de l’équipe 2018 du PRECI pourront partir au Rwanda, pour prendre part à la construction du projet. Restez à l’affut de leur mission, prévue entre août et décembre prochain.

 

David A. Calmel

Coordonnateur des communications

Architecture Sans Frontières Québec

Répondre